top of page

Un verger avec très peu ou pas de pesticides où la réussite de la démarche RedOx Chez Pineau Fruits

source : Newsletter LVH La Vache Heureuse : @by Konrad Schreiber


Pour réussir la lutte biologique, il faut de la biologie. La biodiversité ne peut se développer que " si et seulement si " les habitats sont en bon état et que les êtres vivants qui occupent ces "maisons" sont bien nourris. L'objectif ici, aux Vergers de la Tesserie à Montrevault-sur-Èvre (49) est d'enclencher le plus rapidement possible un cycle d'humification. Il faut que la matière organique qui arrive au sol nourrisse et protège le sol. Celui-ci se chargera en matière organique, en biologie, et en électrons fournis par les résidus qui se décomposent.




La démarche suivie dans le verger est la suivante :

 

  1. dans le calendrier, il faut repérer le jour du solstice d'été, le 21 juin. Ce sera une période charnière car l'intensité des UV solaires sera au maximum, surtout dans ce contexte de réchauffement climatique ;

  2. ensuite, sur cette période, il faut positionner la pleine lune. Si celle-ci est cyclée avec le 21 juin, alors l'agressivité de l'oxygène sera très forte. Les plantes et les sols seront fortement oxydés ;

  3. en 2023, nous avions une nouvelle lune avec le solstice. En 2022, nous avions la pleine lune, ce qui sera aussi le cas en 2024. Il faut donc se préparer à une très forte oxydation, à un très fort risque de maladies en juin 2024. Les céréales vont échauder, la vigne pourrait griller sur la floraison, les fruitiers prendre des coups de soleil, ... Ces 3 premiers points appartiennent à la réflexion prospective qu'il faut engager. Tous nos raisonnements de protection des plantes devrais se caler sur l'intensité des UV solaire (et lunaires visiblement) et programmer les parades ;

  4. il est dès lors possible d'anticiper un risque. Il suffit de fabriquer une couverture du sol, ici un paillage dans le verger qui reste enherbé en permanence. Un semis direct de légumineuses d'hiver est fait dans la couverture herbacée. Et s'est écrasée au printemps. L'herbe prendra le relais pour la couverture du sol ;

  5. tous les engrais apportant de l'oxygène sont supprimés, surtout les nitrates. La fumure se fait avec de l'urée (la solution 39 sur la ferme), un peu de sulfate d'ammonium, du thiosulfate de calcium et de potassium, et avec des acides aminés ;

  6. les acides aminés sont apportés dès le début du cycle. Ce sont d'excellents antioxydants. Il possèdent un très gros potentiel de nutrition. Chez Pineau Fruit, c'est le N8 qui est utilisé avec succès ;

  7. les plantes reçoivent aussi des oligoéléments. Assimil K Santé fonctionne bien avec des applications régulières, qui se positionnent dès que la plante produit des feuilles, et tant que la plante possède plus de feuilles jeunes par rapport aux feuilles plus vieilles. En effet, il faut que la feuille soit âgée de plus d'un mois pour que sa photosynthèse soit active, et qu'elle puisse capter des électrons dans la photolyse de l'eau ;

  8. la silice est également utilisée. C'est l'acide orthosilicique du Silicium Pro qui a servi de test cette année 2023. Lui aussi doit se positionner sur des feuilles jeunes ;

  9. le sol reçoit également des bactéries lactiques pour favoriser les bonnes structures et  lutter contre le tassement des passages de roues. En 2023, elles sont apportées au printemps. L'idéal serait de les mettre dès l'automne ...;

  10. on ne compte plus les nichoirs pour les mésanges. Il y en a 650 installés dans le vergers. Il sont nettoyés tous les ans car les oiseaux n'aiment pas revenir dans un nids sale d'une année sur l'autre. Pensez donc, c'est un lit pour élever des petits ! C'est pour cela que les mésanges reconstruisent un nid neuf et propre tous les ans ;

  11. des abeilles sauvages sont revenus. Le cheptel d'Osmies a été multiplié par 2, un travail réalisé en collaboration avec l'association " L'abeille Rousse ".

 

Cette démarche agronomique pour lutter contre les maladies fonctionne parfaitement avec un sol désormais à 5% de MO. Tous les phytos restent dans le local prévu à cet effet et deviennent des " outils pompiers ". Ceux ne doivent jamais servir sauf en cas d'accident. En agriculture, nous sommes loin des sciences exactes. Il faut toujours avoir un plan B, un plan Pompier.

 

Comme il n'y a pas de désherbage, la sortie du monde des pesticides est accessible.

L'agroécologie est présente en routine aux Vergers de la Tesserie chez Pineau Fruits !

La récolte 2023 est exceptionnelle. Bravo !





15 vues0 commentaire
bottom of page